The Dark knight strikes again

Si 1992 est l’année qui a vu naitre le super Nintendo en Europe, c’est aussi celle qui marque le début de « batman la série animée » série oh combien culte de par son design somptueux, ses scénarios poussés et son ambiance sombre.
Carton immédiat et reconnaissance critique comme publique font que ses créateurs ne vont pas s’arrêter là et vont en 1996 s’atteler à une (très bonne ) série sur superman puis en 1997 à « the new batman adventures ».

Cette série, c’est un peu comme le pain au lait au nutella, on a beau ne plus être un enfant, une seule bouchée suffit à rallumer la flamme et à raviver tous les souvenirs de jeunesse. L’histoire se passe quelques années après la fin de la série originale et nous propose 24 épisodes afin de comprendre pourquoi robin est devenu nightwing, qui est le nouveau robin etc…

Le premier contact est raide… Mon générique, qu’ont ils fait de mon générique adoré fait de rouge et de noir ? Poubelles, à la place, on a un des extraits de la série. « Oh rage oh désespoir » me disais-je alors encore inconscient que la qualité était tout de même au rendez vous
Niveau design, on a droit à des changements heureux ( batman, l’épouvantail, le joker, catwoman) et à du nettement moins bon ( mr freeze, killer croc,bane) mais l’ensemble reste très épuré et magnifique du fait d’une ambiance hors du commun.
L’animation n’est pas en reste et livre un spectacle fluide et aérien réparant ainsi les quelques griefs qui ont pu être faits à la série originale.

Mais derrière cette technique flatteuse, qu’en est-il du fond ? Et bien, c’est variable. Entendons-nous bien, les histoires restent, pour la plupart, excellentes et fidèles aux comics, mais il y a un manque d’ambition qui fait que la narration est beaucoup plus conventionnelle que chez son aïeul. Le manque d’épisodes en deux ou 3 parties ( permettant un développement scénaristique bien plus intéressant) en est un parfait exemple ainsi que l’épisode « Cold Comfort  » qui, en prolongeant l’histoire de mr freeze des années après  » amour on ice », le décrédibilise. Je pinaille sans doute pour des détails, mais quand on succède à une série comme « batman : la série animée », l’excellence est à atteindre.

Passé ces quelques détails, c’est du tout bon, l’action est palpitante, le doublage parfait ( la quasi-totalité des doubleurs ayant été rappelé pour l’occasion), et la question justice et de vengeance terriblement bien amenée.
On se surprend à jubiler comme jamais devant des épisodes comme « Legends of the Dark Knight  » rendant hommage au cultisme  » the dark knight returns » et au comics des années 50 ou encore devant « Mad Love  » narrant le coup de foudre en le joker et celle qui deviendra harley queen.
On garde le sourire du début à la fin ( sauf pendant le générique ou mes yeux ont une fâcheuse tendance à saigner) et on se dit que 24 épisodes, c’est court, très court !

Au final « the new batman adventure » du fait de son ambition bien présente mais moindre que celle de son aïeul, et de sa durée se savoure comme un délicieux pain au lait au nuttella….alors qu’elle aurait pu être une tartine de foie gras.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s