Les films d’animation DC

Avec le succès de la série animée Batman de 1992, la Warner et DC décidèrent de multiplier les séries et de produire des longs-métrages afin d’accompagner ces mêmes séries. De cette période allant de 1993 à 2006, quatre films virent le jour. À partir de 2007 pourtant la politique changea et DC se concentra sur la production de films originaux ou adaptés de comics célèbre.

Petit détour chronologique par quelques beaux films…et quelques nanars.

Batman contre le fantôme masqué (1993)

moviecovers-6132-90278-batman_contre_le_fantome_masque

Film d’animation se déroulant dans l’univers de « Batman : La Série Animée « 

Très grande qualité d’animation et scénario des plus captivants sont au programme malgré un twist final qui manque de mordant. Un doublage anglais excellent, puisque fidèle à celui de la série, est aussi au programme. Du tout bon donc, qui n’est néanmoins pas au niveau de la série, la faute à un manque de folie scénaristique et visuelle.

Batman & Mister Freeze : Subzero (1998)

affiche-Batman-Mr.-Freeze-Subzero - Copie

– Film d’animation se déroulant dans l’univers de « Batman : La Série Animée « 

Même problème que « batman : la mystérieuse batwoman », le syndrome épisode d’une heure. Pas d’ampleur, pas de surprises, pas de mise en scène, un générique naze.

Seul mister freeze et son humanité ( pourtant sous-traité ici) empêche Morphée de venir nous chercher.

Verdict : revoyez amour on ice ( l’épisode qui introduit mr freeze dans la série) c’est mieux, plus inventif, le tout en étant plus court.

Batman : La Relève – Le Retour du Joker (2000)

Batman-Beyond-Return-of-the-Joker-2000 - Copie

Film d’animation se déroulant dans l’univers de la série « Batman : La Relève » (vu en version non censuré)

Un film d’une noirceur inattendue portée par une animation sans faille, un doublage impeccable et un scénario bourré de références aux précédentes séries.

Pourquoi ce sept sonnant comme une sanction? Et bien parce que le film se dégonfle comme une baudruche une fois la résolution du mystère final

Tout à fait recommandable néanmoins pour tous les fans de batman beyond.

Batman : La Mystérieuse Batwoman (2003)

6fgyotrzbgn4btgi4cq8fnk7bx9 - Copie

Film d’animation se déroulant dans l’univers de la série « The New Batman Adventures »

Sympathique visuellement, mais sans révolution vis-à-vis de la série, ce film se savoure comme un épisode lambda, mais plus long. Pas de surprises majeures, une batwoman sans charisme malgré un thème musicale très chouette font de ce batman, un film oubliable

Batman contre Dracula (2005)

BatmanVsDracula_revised2

Film d’animation se déroulant dans l’univers de la série « The Batman ».

Se déroulant entre la saison 2 et la saison 3 d’une série assez légère, le film est une véritable bouffée d’oxygène tant il s’avère être sombre et brutal. Magnifiquement animé et jouant sur les lumières, il propose des scènes fantastiques comme celle du don du sang et un final assez somptueux.
Quelques défauts comme un humour un peu trop présent ou un début un peu mou l’empêche tout de même d’être un incontournable.

Superman : Brainiac Attacks (2006)

Superman_Brainiac_Attacks - Copie

Film d’animation se déroulant dans l’univers de la série « Superman, L’Ange de Métropolis »

Catastrophe.

Film plat et ennuyeux qui oublie ce qui faisait le charme de la série, qui représente tous les personnages de façon appuyés et qui en plus présente luthor comme un débile. Techniquement, le film est bien animé mais pas joli pour autant.

À éviter absolument.

Superman : Doomsday (2007)

Superman-Doomsday-poster

Film d’animation adaptant les comics formant l’arc The Death of Superman.

La mort de superman. En voilà un grand thème à traiter. Pourtant, le film ne décolle qu’en de très rares occasions se contentant du minimum syndical que ce soit en terme d’animation, de réflexion ou de design.

Reste des scènes sympathique, une volonté d’offrir un film mature, un doublage plutôt réussi et des envolées musicales assez exquise.

Un superman mineur mais pas désagréable

Justice League : The New Frontier (2008)

Justice_League_The_New_Frontier - Copie

Film d’animation adaptant le comic-book du même nom écrit et dessiné par le regretté Darwyn Cooke.

Animation magnifique, doublage splendide, design (hommage à l’âge d’or) fabuleux et scénario plus profond qu’il n’y parait font de ce film une très belle surprise un peu inconséquente certes, mais un peu fabuleuse aussi.

Batman : Gotham Knight (2008)

Batman-gotham-knight-original - Copie

Film d’animation original composé de six courts-métrages d’auteurs différents.

Très très très inégale que ce soit d’un point de vue technique ou scénaristique, Batman : Gotham Knight est au chevalier noir ce que animatrix est à matrix : une confiserie pour prolonger le plaisir…Sauf qu’ici, une bouchée sur deux a un sale gout.

Pourtant, deux courts vraiment fantastiques (Deadshot et Working Through Pain) arrivent à compenser les médiocre « Field Test » et « Have I Got a Story for You ».

Un patchwork dont les tares font ressortir la beauté.

Wonder Woman (2009)

WWPoster

Film d’animation original !

Bien qu’un peu simple visuellement le film n’est pas moche et son animation toujours fluide pardonne les quelques errances de design.

Niveau scénario, c’est du très classique ( relation homme-femme, mythologie et bourre pif )mais hyper efficace.

Une bonne surprise qui manque un brin de folie et d’envergure.

Green Lantern : Le Complot (2009)

WNSD VOL9 SKETCH

Film d’animation original.

Fantastique d’un point de vue technique le film est doté d’un design enchanteur, de couleurs chatoyantes et d’un doublage somptueux ( la voix de Michael Maden, on ne s’en lasse jamais). Soulignons aussi l’excellente OST de Robert J. Kral qui livre là une partition à la hauteur du personnage.

Coté scénario, c’est assez (trop?) classique sur le papier, mais dès que l’image s’anime, la magie opère et les scènes épiques s’enchaînent sans aucun temps mort jusqu’à un final dragon ballien des plus savoureux.

Un indispensable.

Justice League : Crisis on Two Earths (2010)

Justice-league-crisis-on-two-earths-51e63ecb19a00.jpg

Film d’animation original ( Mais inspiré du graphic novel JLA: Earth-2, signé Grant Morrison et Frank Quitely que je n’ai pas lu)

Basé sur un scénario original, écrit par Dwayne McDuffie, « Justice League : Crisis on Two Earths » était à la base prévu pour servir de jonction entre la série justice league et justice league unlimited.

Très propre d’un point de vue technique bien qu’assez rebutant au niveau du design, le film explique avec simplicité ( et sans simplisme) le principe de multivers chère à DC.

Efficace sans être révolutionnaire au niveau du scénario, le film manque d’un petit quelque chose ( une fin épique par exemple) qui en ferait un incontournable.

Reste un titre tout à fait recommandable

Batman et Red Hood : Sous le masque rouge (2010)

Batman_et_Red_Hood_Sous_le_masque_rouge - Copie

Film d’animation adaptant le story-arc Under the Hood écrit par Judd Winick ( manquant à ma bibliothèque).

Grosse déception que ce batman dans lequel j’avais placé de grosses espérances! Le film démarre sur les chapeaux de roue mais s’essouffle des la première demi-heure. Entre un design complétement raté (et en décalage total avec l’ambiance du film), un doublage anecdotique ( en V.O du moins) et un twist qui se devine au bout de vingt minutes, les griefs sont nombreux.

Reste une animation solide, un combat final assez savoureux et une volonté de faire un film mature. Ca ne suffit pourtant pas à en faire autre chose qu’un batman mineur.

Superman / Batman : Ennemis publics (2010)

ob_462b59_superman-batman-public-enemies-superma - Copie

Film d’animation adaptant le comic-book du même nom écrit par Jeph Loeb et dessiné par Ed McGuinness ( que je n’ai là aussi pas lu)

Un design très réussi,un générique qui à de la gueule, une animation sans faille, un doublage parfait ainsi qu’une générosité dans les combats et le nombre de vilain font de ce film une réussite.

La succession de bourre-pif ainsi que la sensation de redite dans le scénario plombent un peu la machine tout de même.

Superman / Batman : Apocalypse (2010)

Superman-Batman-Apocalypse - Copie

Film d’animation adaptant le story-arc « The Supergirl From Krypton », signé Jeph Loeb et Michael Turner ( lui aussi malheureusement absent de ma bibliothèque).

Se déroulant peu après les événements de « Superman / Batman : Ennemis publics » , ce film nous narre l’arrivée de supergirl sur terre et toutes les complications que cela entraine. Si le design, l’animation, la variété de héros/vilains et le doublage convainquent, le scénario un peu simpliste et la comparaison avec son prédécesseur font qu’il ne restera pas dans les anales tout en étant très sympathique.

Superman/Shazam!: The Return of Black Adam (2010)

435704-superheroes-superman-shazam-the-return-of-black-adam-wallpaper - Copie

Film d’animation original faisant parti intégrante des Dc showcase (( un cycle de 5 courts-métrages chacun centré sur un personnage spécifique).

Passé le design manquant de couleurs et les animations parfois un peu faibles, le film se révèle être un excellent divertissement mettant en scène un héro trop souvent oublié.

All-Star Superman (2011)

GalleryMovies_1900x900_AllStarSuperman_52abb51d6abe29.66862457 - Copie

Film d’animation adaptant le comic éponyme de Grant Morisson et Frank Quitely

Bancal, c’est ainsi que l’on pourrait résumer l’adaptation de ce comic culte et profond.

Pourquoi? À cause de la durée. Si les deux épisodes de « the dark knight returns » nous ont appris une chose, c’est que pour adapter un pavé mieux vaut prendre sont temps afin d’en retranscrire les subtilités. Ici, le film dure une heure 10 ce qui engrange des coupes drastiques de plusieurs chapitres, enlevant au passage le coté  » 12 travaux d’hercules » pourtant fort plaisant de l’histoire originale. Ajoutons à ça un gommage de la violence compréhensible, mais décevant et on sent l’adaptation au forceps.

Reste tout de même une animation quasi-parfaite, un design respectant l’original en lui ôtant tout de fois quelques détails et quelques grands moments de bravoure qui font de ce film une déception relative

Green Lantern : Les Chevaliers de l’émeraude (2011)

Green_Lantern_Les_Chevaliers_de_l_emeraude - Copie

Film d’animation original bien que deux courts sont inspirés de comics bien précis que je n’ai pas lu :

– Tales of the Green Lantern Corps: Mogo Doesn’t Socialize, de Alan Moore et Dave Gibbons.

– Tygers, de Alan Moore et Kevin O’Neill.

Narrativement assez original puisque racontant 6 histoires différentes, « Green Lantern : les Chevaliers de l’émeraude » est un film qui démarre fort, qui finit tout aussi fort, mais qui pèche par l’inégalité qualitative entre les différentes histoires.

En terme d’animation, c’est plutôt pas mal bien que le design assez indigeste de l’ensemble empêche d’en profiter pleinement.

Un film sympa sans plus.

Batman : Year One (2011)

YearOnePoster

Film d’animation basé sur le comic écrit par Frank Miller et David Mazzucchelli.

Repompe à la case prêt du comics de Miller et Mazzucchelli dans un style fort agréable à l’œil et avec la merveilleuse voix de Bryan Cranston.

Là où le bat blesse c’est que la quasi-totalité du coté glauque de l’œuvre originale ( insultes, violence) est passé à la trappe : dommage pour ceux qui comme moi adorent ce comics.

De plus les animations des personnages ont parfois tendance à être robotiques ( la course-poursuite avec batman sans costume en est un parfait exemple) et notre chevalier masqué écope, en V.O du moins d’une voix peu convaincante.

Pas désagréable du tout mais pas inoubliable non plus.

Superman contre l’Élite (2012)

SMvELITE_KEYART_DCU_FNLYRS2 - Copie

Film d’animation adaptant l’histoire What’s So Funny About Truth, Justice & the American Way? écrite par Joe Kelly et dessinée par Doug Mahnke .

Bien animé et doté d’un design sympathique bien que manquant un peu d’âme, ce superman se démarque grâce a son scénario excellentissime :

Véritable réflexion sur la violence et la justice, et ce, sans manichéisme.

Un incontournable.

La Ligue des Justiciers : Échec (2012)

DoomTitle - Copie

Film d’animation inspiré du cycle de comics « Tower of Babel » par Mark Waid et Howard Porter.

Animation très correcte malgré un design qui laissera les fans de la série animée la ligue des justiciers circonspect. Niveau scénario, c’est du bon avec une jolie descente en enfer de nos héros favoris.

On note de plus,en V.O le retour de voix très appréciées comme celle de Kevin Conroy ou Tim Daily.

Manque ici encore un petit grain de folie et d’ampleur qui fait que le film n’arrive pas à la cheville de la série justice league pourtant bien plus âgée.

Batman : The Dark Knight Returns, partie 1 (2012)

batman-the-dark-knight-returns-part-1 - Copie

Film d’animation basé sur le comic-book éponyme de Franck Miller.

Adapter un monument comme  » The Dark Knight Returns » en film d’animation est un pari risqué : violent et politique, le comic semblait inadaptable. Et pourtant en scindant l’aventure en deux films, Warner permet de conserver les éléments clés de l’intrigue. La différence majeure de ce film par rapport à l’œuvre original est une refonte de la narration afin de la faire coller avec les codes de l’animation. Pas de voix off donc, mais une mise en scène respectable pour compenser.

Cette première partie bien que bien animée et excellemment bien doublé n’en reste pas moins qu’une présentation de l’univers sans enjeux ou presque.

Batman : The Dark Knight Returns, partie 2 (2013)

Batman-the-dark-knight-returns-part-2-poster - Copie

Film d’animation basé sur le comic-book de Franck Miller

Pour cette deuxième partie, on garde l’animation sans faille , le doublage génialissime, le thème musicale sans faille et la violence physique et psychologique de l’œuvre notamment grâce à un joker glaçant et des combats épique.

Le gros regret est que,malgré la violence bien réelle de ce film, l’œuvre peine au final à retranscrire l’ambiguïté morale de ce chef d’œuvre qu’est le comic-book.

Superman contre Brainiac (2013)

news_illustre_1372108287_123

Film d’animation adaptant le story-arc « Superman: Brainiac », signé Geoff Johns et Gary Frank ( non lu)

Agréable surprise que ce Superman contre brainiac!! Doté d’un design rappelant les grandes heures de disney et d »une animation sans faille le film tente d’humaniser le personnage de superman en insistant sur ses rapport avec lois lane.

Souvent maladroit dans son traitement du rapport amoureux et assez plat au niveau de l’intrigue, le film se savoure tout de même avec un plaisir certain.

La Ligue des Justiciers : Le Paradoxe Flashpoint (2013)

MV5BOTM0MDI5NTUwM15BMl5BanBnXkFtZTgwMTEyNTEwMDE@._V1_SX640_SY720_.jpg

Adaptation du comic-book « flashpoint » signé Geoff Johns et Andy Kubert (non lu)

Parfait d’un point de vue technique, et ce, malgré un design parfois genial ( thomas wayne) parfois raté ( aquaman, wonder woman), le paradoxe flashpoint est une réussite scénaristique.

Petri de références/hommages, ce film est un véritable cadeau pour les fans du genre.

Et ce n’est pas sa fin épique au possible ou ses personnages émouvant qui me feront dire le contraire.

La VF par contre est assez lamentable.

Les Aventures de la Ligue des justiciers : Piège temporel (2014)

JLA-Adventures-Trapped-in-Time - Copie

Film d’animation original.

Beaucoup plus court que les précédents films et un peu à part du fait de son moyen de production ( à la base, le film était une exclusivité pour une grande chaîne de magasins), ce DTV nous fait passer 50 minutes agréables car bien rythmée.

La musique est chouette, le design assez sympa, les personnages nombreux et le tout est bien animé.

Le manque total d’ambition en terme de scénario ou de traitement des personnages font de ce film une friandise agréable sur le moment, mais qui ne laisse aucun goût en bouche.

La Ligue des Justiciers : Guerre (2014)

GalleryMovies_1900x900_JLWar_01_52d86c82a6bfc0.63487643 - Copie

Film d’animation adaptant le comics « Justice League : Origin » écrit par Geoff Johns, et dessiné par Jim Lee

Paresseuse adaptation que ce film. Doté d’un design infâme ( alors que celui du comics était très réussi), d’une animation passable et de doublages peu convaincant, le film est loin d’être une réussite technique et artistique.

Le scénario calqué sur la bd tente néanmoins quelques changements plus ou moins heureux ( remplacer aquaman par shazam) qui évitent l’impression de redite.

Pour finir, les enjeux sont aux abonnés absents, le film servant d’introduction à la nouvelle version de la justice league.

Un ratage.

Le Fils de Batman (2014)

321432 - Copie

Film d’animation adapté du comic Batman and Son écrit par Grant Morrison, et dessiné par Andy Kubert ( que je n’ai pas lu).

Une méchante douche froide. Pourtant un des films les plus récent, le fils de batman est moche artistiquement ( mais bon, c’est subjectif) mais est surtout techniquement à la ramasse : animations hasardeuses, floues prononcées, combats mous, etc.

Si le doublage est de bonne facture, il n’en va pas de même du scénario qui n’est qu’une banale présentation des personnages.

Un film assez mauvais en somme.

Batman : Assaut sur Arkham (2014)

Batman_Assaut_sur_Arkham - Copie

Film d’animation original se déroulant dans l’univers des jeux batman : arkham asylum/city/origins/blackgate/knight

Très particulier d’un point de vue esthétique ( et pas forcement dans le bon sens du terme) , le film se démarque par son ambiance violente où les méchants traditionnels sont des héros, chose assez jouissive, vous en conviendrez. On regrettera néanmoins que les personnages soient complétement sous-exploités et l’histoire finalement très anecdotique.

Un plaisir coupable bas du front mais savoureux tout de même

La Ligue des Justiciers : Le Trône de l’Atlantide (2015)

GalleryGames_1900x1080_ThroneOfAtlantis_5488a48936c4d7.98803601 - Copie

Film original tiré du comic book Throne of Atlantis écrit par Geoff Johns et dessiné par Ivan Reis et Paul Pelletier

Assez quelconque sur le plan visuel bien que bien animé, ce film ne brille pas non plus par son scénario.

De plus, donner une place centrale à Aquaman est une bonne idée, encore faut-il en faire un personnage intéressant.

Heureusement que les thèmes annexes rattrapent le film et en font un divertissement efficace à défaut d’être renversant.

Batman vs. Robin (2015)

dc-universe-batman-vs-robin-1426164496 - Copie

Histoire inspirée par l’arc « La Cour des Hiboux » de Scott Snyder et Greg Capullo.

Doté d’une histoire basique, mais non sans suspense ce DTV compense un design assez médiocre par des scènes de combat éblouissante et superbement animés.

Le vrai gros point positif est d’avoir rendu attachant Damian Wayne… Ce qui n’était pas gagné vu la purge dans laquelle il faisait sa première apparition.

Batman Unlimited : L’Instinct Animal (2015)

batman-unlimited-animal-instincts-review - Copie

Film original issue de la web-série Batman unlimited.

Trêve de suspens, c’est une merde. Catastrophique aussi bien en terme de design que d’animation, le long métrage se rattrape à peine avec ses doublages néanmoins corrects. Le scénario est, quant à lui, anecdotique et n’est la que pour faire prendre des jouets ( moches) .

Batman Unlimited: Monster Mayhem (2015)

Batman_Unlimited_Monster_Mayhem - Copie

Film original issu de la web série Batman unlimited.

Mêmes défauts que son prédécesseur (situé ci dessus). Seul une scène réussi dans un parc d’attraction lui fait gagner un point.

Les Aventures de la Ligue des justiciers – Dieux et monstres (2015)

Justice-League-Gods-and-Monsters-poster-2.jpg

Film d’animation original.

Magnifique techniquement ( à condition d’aimer le style bruce timm) et ambitieux narrativement; voila comment résumer ce film.

Malheureusement le film souffre du syndrome de l’introduction et doit donc expédier beaucoup trop vite un scenario pourtant intéressant.

Batman: Mauvais Sang (2016)

Film d’animation original se déroulant dans l’univers posé par le fils de Batman et Batman vs Robin.

batman-batblood

Animé magnifiquement et disposant d’un scénario plus que correct, ce titre nous livre en plus des scènes d’action assez fameuses et des rebondissements bienvenus.
On regrettera cependant toujours le design cohérent avec les deux volets précédent et le doublage correct, mais sans plus.
Un bon moment toutefois.

 

Justice League VS Teen Titans (2016)

justice_league_vs_teen_titans_keyart

Film original bien qu’inspiré par tout un tas de comics du new 52.

Faisant suite à la fois à La Ligue des Justiciers : Le Trône de l’Atlantide et Batman : Mauvais Sang, ce long-métrage est une semi déception.
Toujours doté d’un design rebutant, et ce, malgré une animation sans faille, il ne se démarque malheureusement pas, la faute à un scénario somme toute assez convenu.
Il reste cependant une introduction honnête des teens titans, sans plus.

 

Batman : The Killing Joke (2016)

batman-the-killing-joke-blu-ray-box-art

Film d’animation basé sur le comic-book éponyme d’Alan Moore et Brian Bolland

Lourde tache d’adapter une histoire aussi culte complexe et courte que killing joke. Pour ce faire , la moitié du film est un prélude n’ayant aucun rapport avec l’histoire d’origine. Sympathique pour le profane il fera enrager les fans de l’homme chauve souris du fait d’une amourette entre batman et batgirl.

La seconde partie du long-métrage est une adaptation à la case près de l’œuvre papier et est donc d’une qualité scénaristique assez incroyable.

Alors oui on pourra pester sur l’animation parfois faiblarde ou sur un design assez inégale…il n’empêche que de voir un long métrage animé pour adulte et extrêmement bien doublé ( Kevin Conroy, Mark Hamill, Tara Strong) ça fait rudement plaisir, et tant pis pour l’audace.

Batman : Le Retour des justiciers masqués (2016)

batman-le-retour-des-justiciers-masques-1476172972

Film d’animation original.

Basé sur la merveilleusement kitsch série des 60’s, le retour des justiciers masqués nous embarque dans une aventure pleine de couleur et d’humour.

Au diable la noirceur, la cohérence et les enjeux. Le seul et unique but de ce film est de retrouver le batman rigolo tout plein d’il y a 50 ans !
Comble du bonheur les principaux protagonistes sont doublés par les acteurs originaux de la série rajoutant une autodérision bienvenue.

Les fans de la première heure jubileront, les réfractaires à Adam West trouveront ça probablement bien futile.

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s